Warning: include(../include/def.php) [function.include]: failed to open stream: No such file or directory in /home/miura/sotozen-net.or.jp/public_html/global/fre/what/denomination/index.html on line 1

Warning: include() [function.include]: Failed opening '../include/def.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/miura/sotozen-net.or.jp/public_html/global/fre/what/denomination/index.html on line 1
Notre école Zen Sôtô | SOTOZEN-NET

SOTOZEN-NET > Qu'est-ce que la Sotoshu? > Notre école Zen Sôtô

Notre école Zen Sôtô

Nom de l'école (Shûmei)

Sôtôshû – L'école Zen Sôtô

Tradition (Dentô)

L'école Sôtô enseigne le Dharma bouddhiste authentique, transmis de génération en génération par nos prédécesseurs, depuis l'époque du Bouddha Shâkyamuni – le fondateur de la doctrine – à nos jours.

L'établissement de l'école au Japon (Nihon Kaishu)

L'école Zen Sôtô reconnaît comme ses fondateurs deux patriarches éminents : Dôgen et Keizan Zenji. L'essence de l'école Sôtô est arrivée de Chine pendant la période Kamakura, il y a huit cents ans, par Koso Dôgen Zenji. Le quatrième patriarche japonais de l'école Sôtô est Taiso Keizan Zenji qui a joué un rôle important en améliorant la façon d'enseigner, permettant ainsi à l'école de se développer.

Taiso Keizan Zenji
Taiso Keizan Zenji
Koso Dogen Zenji
Koso Dogen Zenji

Daihonzan (Les deux temples/monastères principaux)

Eiheiji, dans la préfecture de Fukui, fondé par le vénérable Koso Dôgen Zenji ;Sôjiji, dans la préfecture de Kanagawa, fondé par le vénérable Taiso Keizan Zenji

Sojiji
Sojiji
Eiheiji
Eiheiji

L'objet principal de vénération (Honzon)

L'objet principal de vénération de l'école Sôtô est le Bouddha Shâkyamuni. Une image du Bouddha Shâkyamuni est présente dans la plupart des temples zen sôtô et des autels dans les maisons familiales.

L'invocation principale pour exprimer sa dévotion au Bouddha Shâkyamuni (Honzon Shomyo)

Namu-Shakyamuni-Butsu (Hommage au Bouddha Shâkyamuni)

La doctrine bouddhique (Kyôgi)

Nous sommes tous les enfants du Bouddha et nous avons tous, à notre naissance, l'esprit de Bouddha (busshin), mais nous l'ignorons et vivons de façon égoïste et capricieuse, causant des souffrances autour de nous. Si nous nous repentons et prenons refuge auprès du Bouddha, notre esprit connaîtra le repos, notre vie réalisera harmonie et lumière et nous nous réjouirons d'être au service de la société. Nous ferons aussi l'expérience d'une foi profonde qui nous permettra de résister à toutes les épreuves. C'est cela l'enseignement de l'école Zen Sôtô : trouver le bonheur et la joie de vivre.

Les sutras bouddhiques (Okyo)

Nous récitons de nombreux sutras bouddhiques comme le Shushogi (la Signification de la pratique-réalisation), le Hannya Shingyo (Sutra du Cœur de la Grande Sagesse), le Kannongyo (chapitre du Sutra du lotus : « Porte vers l'univers ») et le Juryohon (“Révélation de la vie éternelle du Tathagata”, chapitre du Sutra du lotus).

Organization

organization_small