• messenger
  • Questions-Réponses
  • Nous contacter
  • Rechercher
Close

SOTOZEN-NET > Pratique > Calendrier d'évènements Soto Zen > Hiver > Rohatsu Sesshin, Jodo-e, Danpi Sesshin

Rohatsu Sesshin, Jodo-e, Danpi Sesshin

La Grande Semaine de Zazen de Décembre (Rohatsu Sesshin)

La semaine du 1er au 8 décembre est appelée Rohatsu Sesshin, c'est à dire : "Semaine de zazen intensif". Le Bouddha, qui atteignit l'éveil après une semaine de meditation, est à l'origine de cette coutume. Les moines Zen, malgré le froid, méditent pendant une semaine entière, suivant l'exemple du Bouddha. De nombreux adeptes laïcs se joignent pour cette Semaine de zazen intensif, étant donné que c'est la seule semaine de l'année pendant laquelle ils peuvent s'adonner au zazen dans un monastère, sans aucune intrusion extérieure. La pratique du zazen provoque souvent des douleurs musculaires dans les jambes en raison de la posture de méditation assise, les jambes repliées. Il est toutefois possible d'atteindre, grâce au zazen, une paix intérieure et un sentiment de sérénité indescriptibles si l'on parvient à concentrer son esprit. Inutile de vouloir le faire si l'on est impatient, car un tel état d'esprit ne procurera qu'un sentiment de rejet et de repli sur soi-même. En revanche, si l'on se donne corps et âme au zazen, il est possible d'atteindre la Voie du Bouddha, qui irradie naturellement du plus profond de l'esprit. Cette Semaine de Zazen intensif peut donc être définie comme la semaine pendant laquelle on se remet totalement entre les mains du Bouddha.

La cérémonie commémorative de l'Eveil du Bouddha Shâkyamuni (Jodo-e) le 8 décembre

Le 8 décembre est le jour où le Bouddha Shâkyamuni a trouvé la Voie, évènement que l'on commémore chaque année. Après de nombreuses années de pratique ascétique, Shâkyamuni s'assit en zazen sous l'arbre de la Bodhi. A l'aube du 8 décembre, il vit l'étoile du matin et parvint à l'Éveil. Il devint alors le Bouddha Shâkyamuni. Il n'était plus une personne ordinaire, il avait atteint l'Éveil grâce auquel tous les êtres humains pourront être libérés.

Dans l'école du zen Sôtô, nous appelons ce jour Jodo-e et pratiquons une cérémonie pour montrer notre gratitude au Bouddha Shâkyamuni. Il est également de coutume de pratiquer zazen ce jour-là.

La cérémonie commémorative de  l'automutilation de l'avant-bras du Second Patriarche (Danpi Ho-onko)  9 et 10 décembre

Les 9 et 10 décembre, ce sera un Danpi Ho-on Sesshin et du zazen intensif aura lieu. Danpi signifie « couper la main de quelqu'un », un épisode illustrant la dévotion du second patriarche Eka. Dans la nuit du 9 décembre 520, le second patriarche Eka rendit visite au premier patriarche Bodhidharma et resta à l'extérieur, sans dormir, sous une tempête de neige. En le remarquant, Bodhidharma lui demanda, « Pourquoi restes-tu dehors sous la neige ? Que recherche-tu ? » Eka l'implora, en pleurs, « S'il vous plaît, enseignez moi la vérité du dharma du Bouddha et sauvez moi ». Bodhidharma refusa en disant « On ne peut pas accéder au véritable enseignement sans enthousiasme, il faut seulement souffrir ». En entendant ces mots, Eka sortit subrepticement une épée et coupa son avant-bras gauche pour montrer sa détermination. Grâce à cela, il fut admis et il passa six ans à se former intensivement. Il alla ensuite propager le dharma du Bouddha et devint le second patriarche. Le Danpi Ho-on Sesshin est le moment pour commémorer son dévouement. Le jour de la commémoration les moines méditent sans dormir pendant un jour et une nuit.