• messenger
  • Questions-Réponses
  • Nous contacter
  • Rechercher
Close

SOTOZEN-NET > Activité > Travail missionnaire international > Bureau sud-américain du Bouddhisme Zen Soto

Bureau sud-américain du Bouddhisme Zen Soto


Des locaux viennent étudier et pratiquer Zazen à Busshinji.

Le temple bouddhiste qui abrite le Bureau sud-américain du bouddhisme Zen Soto fut fondé en 1955 par Takashina Rosen Zenji. A l'âge de 80 ans, il passa environ trois mois au Brésil à accomplir des missions prosélitiques. Le 30 novembre 1955, quelques jours avant son retour au Japon prévu le 2 décembre, il désigna le temple, en sa capacité de prêtre directeur du Zen Soto, comme temple affilié aux deux temples Eiheiji et Sojiji.

Il existe aujourd'hui six temples du Zen Soto au Brésil et un au Pérou. Six temples, c'est évidemment fort peu au regard des 1,2 millions de personnes d'origine japonaise que compte le Brésil. Toutefois, les temples existants sont des lieux de refuge désireux d'apporter un cadre amical, où tout un chacun est le bienvenu, ne serait-ce que pour une courte visite en passant. Ces temples sont d'une grande diversité en termes d'emplacement comme d'activités. L'un d'eux sert de lieu de rassemblement aux résidents locaux et accueille beaucoup de monde dès qu'un évènement est organisé; l'autre connaît un flot continuel de visiteurs grâce à son emplacement, qui lui permet d'offrir différents types de cours, d'ateliers et de kermesses ; un autre comprend son propre cimetière au cœur d'un cadre naturel paisible; le dernier enfin dispose d'une salle de méditation zen disponible pour les sociétés et les écoles, où les gens peuvent venir étudier et se former.

Les enseignements de nos deux fondateurs se sont étendus jusque de l'autre côté du monde, en Amérique du Sud. Certaines activités du Bureau sud-américain consistent à inviter chaque année des enseignants spéciaux baikaryu et des enseignants missionnaires pour leur présenter les temples et leurs multiples communautés. Ces dernières années, la méditation zen, telle qu'enseignée par Dogen Zenji, s'est répandue à travers le monde, et l'Amérique du Sud n'a pas fait exception. L'ensemble du continent sud-américain compte plus de 100 groupes de méditation zen, petits et grands. L'un des rôles du Bureau sud-américain est de rester en contact étroit avec ces groupes et de les aider à créer un cadre dans lequel un enseignement de qualité de la méditation zen puisse être dispensé.


Prêtres et paroissiens à Busshinji se préparant pour le Nouvel An avec la confection de décorations et de gâteaux à base de riz japonais.

Environ un siècle s'est écoulé depuis que les premiers immigrants japonais arrivèrent au Brésil. Les descendants actuels de Japonais correspondent aux quatrièmes et cinquièmes générations de Japonais. Mais lorsqu'on assiste aux messes de commémoration célébrées dans les temples, les participants ne sont pas seulement des descendants de Japonais, mais également des personnes descendant d'Européens. Ils assistent aux cérémonies non seulement en tant qu'amis, mais aussi en tant que membres d'une famille. Ce que les Brésiliens attendant d'un temple, ce n'est pas seulement des services de commémoration, des obsèques, des mariages ou des sessions de prière, mais quelque chose de plus simple – qui correspond exactement à ce que le bouddhisme enseigne. Pour ces gens qui sont étrangers à la culture japonaise, le système de paroisse est un concept abscons. Les services de commémoration sont bien sûr un aspect essentiel du bouddhisme. Pour comprendre l'importance des ancêtres, il faut comprendre la culture japonaise. Comme nous l'avons expliqué plus haut, les Brésiliens sont très intéressés par la méditation zen, et nombreux sont ceux qui viennent au temple pour méditer. La méditation zen et les cérémonies de commémoration sont tous deux partie intégrante des enseignements du Zen Soto, mais nous avons tendance à les considérer plutôt comme deux aspects distincts. A première vue, il est tentant de penser que méditation zen et cérémonies de commémoration sont deux choses différentes, tout comme les Brésiliens d'origine japonaises sont différents des Brésiliens d'origine européenne ; or, ce dont l'Amérique du Sud a besoin, c'est d'activités prosélytes qui arrivent à dépasser ces distinctions.

Avec les progrès scientifiques si rapides de notre époque, nous vivons dans des sociétés de l'information. Le monde devient plus petit, comme le prouve le fait que l'on puisse désormais se rendre du Japon au Brésil, de l'autre côté du globe, en 24 heures. Les enseignements de nos deux fondateurs se répandent à travers la planète. En notre époque de bouleversements, nous croyons qu'il est du devoir de notre Bureau sud-américain de proposer des activités d'enseignement s'adressant aux peuples de tous les horizons.

L'Amérique du Sud est l'endroit de la terre qui se trouve le plus éloigné du Japon géographiquement, et peu sont ceux qui auront un jour l'occasion de s'y rendre. Il n'en reste pas moins que c'est une région pleine de merveilles. Si vous avez un jour la chance de visiter l'Amérique du Sud, pour affaires ou en vacances, nous serions ravis de vous rencontrer et de vous accueillir. Merci par avance pour votre soutien.

Le Bureau sud-américain du bouddhisme Zen Soto Zen (Busshinji)

Le Bureau sud-américain du bouddhisme Zen Soto Zen (Busshinji)


Des gens venus de tout le continent pour se rassembler à Busshinji pour pratiquer Zazen lors de « Sesshin en Amérique du Sud ».

Bureau sud-américain du Bouddhisme Zen Soto

view map
Brazil
Adresse: Rua São Joaquim, 285, Bairro da Liberdade, São Paulo SP CEP 01508-001 Brazil
Téléphone: 55-11-3208-4515
Fax: 55-11-3208-0418

Mail: sotozen@itelefonica.com.br
sotozen@uol.com.br
Website: http://www.sotozen.org.br
  • Director
  • Rev. Dosho Saikawa
  • Assistant Director
  • Rev. Sobrinho Mokugen
  • Administrative Secretary
  • Rev. Ryojyu Tahara